Restauration de "Julie", une 4cv de Mai 1950



19 Remontage de "Julie"

  "Julie" est passé au sablage. Elle a fait l'objet de gros travaux de tôlerie, de traitement de la rouille, de remise en apprêt et peinture. Je me suis contenté de peindre tout ce qui n'est pas "finition". Les finitions extérieures, masticage, ponçage, redressement de creux et bosses, passage en cabine de peinture sont en cours et c'est un ami "professionnel" qui s'en charge.

    Avant de partir pour les finitions, il fallait que "Julie" soit sur ses roues, manœuvrable, et le remontage du groupe motopropulseur et du train avant ont été traités dans les chapitres précédents.
En coloris "prune" les sous-chapitres traités.


site search by freefind advanced


30 Le pédalier et la colonne de direction


   Attention! le pédalier doit être remonté avant la mise en place de la crémaillère...


   Le pédalier au démontage
   Dans un état désastreux puisque la tôle tunnel de protection avait disparu.



   Et le pédalier après démontage...
   ...



   Le nettoyage n'a pas posé de problème majeur   ...
   les seules pièces qu'il aurait fallu changer, ce sont les cinq rondelles en cuivre de 2mm d'épaisseur : introuvables. mais si vous n'avez pas un ami pour vous le faire, allez demander à un atelier de mécanique et si il accepte de vous le faire, la facture sera salée!


   L'intérieur de la base de chaque pédale est garnie d'un manchon de cuivre dont l'intérieur est travaillé pour pouvoir y mettre de la graisse et faciliter ainsi sa rotation autour de l'axe du pédalier...
   



   Le pédalier nettoyé à fond...
   ...



   Ici avec ses garnitures de pédales...
   Prêt à être remonté...


 

   Il vaut mieux refaire le plancher et les guides de pédales avant de remonter le pédalier!
   L'idéal aurait été de trouver un médium de 12mm et d'une largeur de 800mm...
   J'ai trouvé des panneaux isolants sous plancher pour refaire mon plancher sous le pédalier et l'intérieur du coffre moteur derrière la banquette arrière. les panneaux font 5mm d'épaisseur et 700mm * 500mm. La texture est moins dense et plus friable, il faudra donc la "coller" avec des couches de peinture!


   Le planche d'origine était déjà fait en 2 morceaux...
   Et il était collé directement sur la tôle...



   Le panneau du pédalier était recouvert d'un aiguilleté de 8mm environ qui va jusqu'au deux coffres du plancher arrière...
   ...



   Après un bon nettoyage et avoir retirer les traces de colle, je collerai sur la face supérieure un aiguilleté de 3mm...
   ...



   c'est un aiguilleté de même type mais avec une face collée à chaud...
   



   les panneaux Dial sous-couche parquet bois ne sont pas fait pour être travaillés...
   D'une part, ils sont formés par compression (à chaud sans doute...), ils ne sont pas "surfacés", il n'y a pas de liant ou très peu, ils restent donc très fibreux et même si il paraissent souples, on ne peut pas les cintrer et il se cassent assez facilement je suis sceptique
   Je n'ai rien trouvé sur le net sur les moyens de découpe, donc essais. Voilà le matériel...




   Découpe à la circulaire, pas de problème. Le produit étant très souple et très friable, il vaut mieux les couper par deux plaques et travailler avec un guide rigide
   ...



   les plaques sont constituées de fibre de pin très fines, au moment ou la scie attaque, ça arrache un peu.
   Ca fait une poussière très fine qui vole partout et démange comme la laine de verre...
   Donc mieux vaut faire dehors et masque...




   Vous pouvez découper après collage, voilà l'aspect du trait de scie....
   



   et l'état de la voiture de madame à 3 m après les découpes...
   



   Passons au collage. Comme les plaques font 5mm, il en faut deux pour faire les panneaux et pour l'avant, les coller croisés sera le mieux puisque le panneau à obtenir dépasse 790*590...
   J'ai fait un collage à la néoprène liquide...
   Coup de soufflette pour dépoussiérer un peu, verser la colle et étaler à la spatule....
   Faire vite car le panneau absorbe comme une éponge...
   mise en contact direct aussitôt et laisser sécher...
   Le lendemain les deux panneaux adhèrent entre eux, mais si on les écartent, ils se décollent assez facilement
...
   J'entends d'ici les menuisiers... la colle contact faut laisser sécher avant de mettre en contact...
   Je sais. j'ai posé du stratifié et du lamifié dans ma jeunesse.



Alors pour les puristes,

   1 enduire les deux faces à la spatule large.
   2 laisser sécher 20 minutes à 20°
   3 enduire une deuxième fois les deux faces
   4 laisser sécher 10 mn ou jusqu'à ce que la colle n'adhére plus au doigt
   5 Mettre en place les deux plaques l'une sur l'autre mais avec des baguettes pour les séparer de telle sorte qu'elle ne se touchent pas...
   6 Ajuster la  position , mettre en contact au centre en appuyant et puis mettre en contact du centre vers les bords en faisant glisser les baguettes vers l'extérieur
   7 presser ( pas besoin de rouleau presseur!)....
   Si vous souhaitez un collage béton, achetez 2 litres de colle et une louche!

En réalité , on a pas besoin d'avoir un collage, mais juste un maintien. et le panneau collé sera mis en place par vis + collage...
Donc la méthode bricolo est suffisante et avec seulement 1/2 litre de colle vous préparer tous vos panneaux.
Le collage à la néoprène à l'avantage de créer une barrière entre les deux plaques tout en laissant au panneau une certaine souplesse.


   Essai de découpe à la scie sauteuse, dentition moyenne...
   Le résultat est satisfaisant, j'avais peur que le produit se dépiaute et d'être obligé de découper en "sandwitch" entre deux feuille de contreplaqué....



   Et ensuite découpe de trous à la scie cloche. Il faut impérativement utiliser un planchette en bois sous le panneau pour que le foret soit bien maintenu
   Là, ça bourre assez vite car les fibres ne sont pas évacuées de la cloche, donc en deux passes et bien nettoyer la lame.
...
   Mais les découpes ne sont pas visibles, utiliser des lames en tôles à 4 sous ça va mieux que les lames à placo ou au carbure... j'ai essayé!



   Mais attention, le produit ne se perce pas! les mêches et autres forets broient la fibre et font du hachis....
   Je crois que même si ce n'est pas le produit idéal, l'objectif d'isolation phonique sera atteint.
   Il faudrait essayer avec des panneaux en OSB de 12mm : pas besoin de contre-coller,  et travail plus facile.
   Mais aspect différent, poids supérieur et moins bon isolant phonique.



   Pour la mise en place
   J'ai commencé par découper les bords arrondis
...



   Et lors de l'essai de mise en place, le panneau en un seul morceau ne rentre pas.
   ce qui explique que le panneau d'origine était en 2 morceaux! Donc découpe.
Essai de mise en place du petit morceau... 3 cordons de Ni clou ni vis


   premier essai avec colle ni-clou ni-vis.   3 cordons... Laisser prendre la colle. 1/2 heure après, le panneau se décolle. la colle a pris sur la tôle, a séché sur le panneau mais ça ne tient pas.    Le fond en tôle est légèrement cintré... peut être aurait il fallu mettre en pression et y passer la nuit...





      Les panneaux d'origine étaient vissés ... donc une vis en coin. Et laisser prendre la colle. 1/2 heure après, le panneau se décolle. la colle a pris sur la tôle, a séché sur le panneau mais ça ne tient pas. Le fond en tôle est légèrement cintré... peut être aurait il fallu mettre en pression et y passer la nuit.
   
L'essai n'est pas concluant !



   Essai de la colle pour panneaux phoniques. En réalité c'est un mastic acrylique qui sert à coller un peu tout: mousse, isolant mural. Mise sous presse la nuit et le lendemain matin : très bon collage sur tôle! et le mastic reste souple!...
   C'est la colle idéale...



   Bon pas si facile que cela, mais à posteriori, si je devais recommencer, j'utiliserai ces panneaux, à défaut de trouver mieux, mais avec quelques astuces pour "l'usinage"!    D'abord, mise en place de la partie droite du panneau qui ne bougera plus. Encollage avec le mastic acrylique, et mise en place avec un calage bois pour cintrer le panneau.
   Le lendemain matin , le collage est parfait. Mais je sais que je ne peux pas coller le panneau de gauche immédiatement...



   En attendant j'ai préparé toute ma quincaillerie : brossage et zingage à froid......
   Les guides doivent être garnis de feutre...



   c'est pas neuf, mais c'est propre. Le plus long , c'est les 8 boulons, vis, rondelles......
   ...



   Et avant de taper dans le dur, essai sur un panneau pour découper les ronds à la scie cloche: comme je n'ai pas les bons diamètres, retouche à la râpe fine Bonjour la poussière!
   le dos des découpes...



   Découpe du panneau : voici déjà le tas de sciure...
   



   ... et l'état des lames
   



   Je pense qu'il serait intéressant de passer un coup de peinture  épaisse au pistolet sur les panneaux et de laisser sécher avant de découper... Et en regardant le vieux panneau, j'ai pu observé qu'il était "apprêté" avec une couche de peinture noire brillante épaisse qui donne une très bonne adhésion au mastic. ...
   



      Pour les trous, le mieux est l'emporte-pièce, mais comme je n'ai pas d'emporte pièce de 20mm, les trois trous pour l'arrière des tampons en caoutchouc sont découpés avec une scie cloche de 26...
Et là, ça bourre tout de suite et les découpes ne sont pas terribles! Bon voici le panneau prêt à être posé.
...
   Si c'était à refaire, je préparerai un gabarit en contreplaqué de 6mm d'après le vieux panneau et je prendrais le panneau à découper en sandwich entre le gabarit et un autre panneau de cp. De cette façon, le foret et la lame de scie cloche serait guidé et j'aurais des coupes plus nettes à la scie cloche. ...



   Un essai de quincaillerie après le coup de râpe : ça rentre bien, ce qui permettra d'avoir un peu de jeu....
   ...



   Et voilà pourquoi, je ne peux poser le panneau de gauche définitivement. L'extrémité de l'arbre n'est pas démontable et in faut préparer l'arbre, le passer à travers la rondelle supérieure, la plaque du joint feutre, le panneau et la plancher, avant de serrer les boulons de fixation    Dans la bataille, j'ai deux boulons de fixation du flector qui ne sont pas reparus. Boulons et écrous freinés par un fil de fer......



   Mise en place provisoire de panneau après avoir passé un coup de soufflette et un coup de taraud de 6 dans tous les inserts. Tout se met en place comme il faut, les trous sont en face des trous dans le plancher et les boulons rentrent du premier coup....
   ...



    L'ancien et le nouveau...




   Il me reste donc à solutionner le problème des joints de pédalier...
   Mais j'ai déjà trouvé le feutre pour le joint d'arbre de direction . Epaisseur 4/5mm, feutre adhésif...



   Passons maintenant au passage de la colonne de direction à travers le plancher...
   Voici d'abord la base de l'arbre de direction : partout ou il y avait manque de peinture, il y avait des frottements anormaux sur des parties métalliques On voit à l'extrémité la fixation croisée du flector de direction qui était mort....



   Un bon nettoyage de tout l'arbre : brossage et coup d'acide phosphorique avant peinture,...
   



   Mise en apprêt de l'arbre sauf sur les zones ou il traverse le tableau de bord et le plancher... et un peu de graisse cuivrée aux endroits ou ça frotte......
   Attention aux couches de peinture aux endroits ou il n'y en avait pas à l'origine : elle augmente le diamètre et peuvent rendre impossible l'emboîtement d'une pièce dans l'autre...



   Le joint d'origine étant en feutre, j'ai préféré le refaire comme l'original plutôt qu'en caoutchouc...
   Préparation du joint pour la cage de passage de l'isolant phonique et du plancher découper en 3 épaisseurs d'environ 4/5mm avec une paire de ciseaux, et pour le centre au ciseau à bois de 20mm...



   Pour faire passer la cage et son couvercle, il faut les enfiler par le haut, enfiler ensuite la colonne côté flector à travers le plancher et fixer la colonne en haut  provisoirement avec une ficelle!
   Ca évite que l'arbre se promène dans l'isolant phonique qui n'est pas encore fixé totalement.
   Mise en place  du fond de la cage et de son couvercle dans le plancher... le joint en feutre est fendu latéralement pour pouvoir le remplacer et on peut donc le mettre en place avant ou après.




   Pour fabriquer mes bagues de pédalier, mes butées et différents joints, j'ai acheté au comptoir de la carrosserie à Toulouse une plaque de caoutcdouc dur de 5mm d'épaisseur  1m* 10cm et un jet de diamètre 12mm longueur 1m
   Pour bien faire il m'aurait fallu des emportes pièces de 30mm, 40mm 10mm et 12mm... encore une centaine d'euros. Alors avec les moyens du bord...
   Gouge de 20 et 30mm pour découper maillet, bien sûr  et le biseau de la lame à la verticale par rapport à la plaque de caoutchouc .



   Traçage des pièces à découper en donnant 3/4mm de matière en plus sur le diamètre pour compenser l'imprécision des découpes...
   ...



   Découpe des passages de pédale...
   ...



   toutes les découpes sont prêtes, il faut maintenant les assembler...
   



   Le matériel pas de première jeunesse (sauf le cutter!)
   ... gouges de mon cap de menuisier en 1976



   Dégraissage et enduction de colle néoprène...
   



   Une butée de pédalier prête...
   ...



   La mise en place est plus facile que le démontage!
   l'axe doit être graissé comme il faut avec une graisse épaisse. J'ai mis de la graisse  cuivrée ...



   C'est plus facile de mettre en place le maître-cylindre avec son soufflet sur le bloc avant de remonter l'ensemble...
   Visser d'abord la vis de droite...
   Et mettre ensuite les deux vis qui maintiennent en place le bloc de support du maître-cylindre


   Remontage de la pédale d'accélérateur avec rondelle et goupille.
   



   Le pédalier remonté, il n'y a plus qu'à remettre l'axe sur la tige du maître cylindre et sa goupille.
   Les goupilles sont des produits bon marché : il vaut mieux remettre des goupilles neuves ...



   Essai de la butée avant de faire les 2 autres...
   Cette butée sert uniquement à éviter de faire du bruit quand la pédale remonte..



   Assemblage de toutes les cales : après collage, un petit coup de meule sur le touret pour ramener au bon diamêtre
   Et une fente pour pouvoir ouvrir la bague et l'enfiler sur la tige de pédale



   Mise en cage des bagues et fermeture des cages...
   En haut à droite au dessus de la vis, le passage du câble du compteur...



   Mise en place des butées : un coup de cutter car il y a une nervure de la tôle qui gène... et un peu de mastic acrylique....
   Voilà le pédalier et la colonne en place...




31 Les leviers et la tringlerie

   Avant toute chose, présentation de l'ensemble des câbles et leviers à remettre en place sous "Julie"

      - le câble de starter et sa tirette
      - le levier de vitesse
      - le câble d'embrayage
      - le câble d'accélérateur
      - le câble de frein à main et son levier
      - le câble de démarreur et sa tirette
      - le câble de tachymètre ou de compteur


   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   Le soufflet de levier  n'existait pas et pour pouvoir en mettre un il faut démonter la boule du levier.
   Plusieurs membres du forum avait demandé si la boule de ce levier était d'origine. Maintenant, je suis sûr que non, car il était monté au mastic.
   Il y avait une vis de 4mm dans l"aluminium et je l'ai extraite et je pourrais remettre une vis de 6mm...
   ...



   ...
   ...



   La forme du levier m'a surprise aussi. Il est cintré vers l'avant et vers la gauche.
   La forme cintrée est normale...



   Il n'y avait pas de soufflet sur la base du levier de vitesse de "Julie"...
   Après un bon nettoyage, le levier et la tirette sont prêt à être remontés...
   Je ferai la découpe du soufflet pour le passage de la tirette de starter au moment de la pose. La tirette a eu droit à sa couche de peinture et de vernis....



   La caisse est rentrée de l'atelier de peinture...
   Une petite photo au séchage dans l'atelier...
   ...



   Vernissage ...
  



   Il est pas beau ce pavillon?...
   j'avais fait un sondage pour savoir ou arrêter la ligne d toit, et contre l'avis général,  j'ai préféré l'originalité à la conformité...



   Je vais donc pouvoir remonter toute la câblerie...si ça parait facile pour certains, j'avoue que j'y ai perdu mon latin pendant quelques heures.
le point de départ et le point d'arrivée... facile!
   Mais le passage des câbles, dessus ou dessous? dans le tunnel ou en dehors... et les pattes de fixation?  On ne fait jamais assez de photos!
   J'ai commencé par le levier de vitesse et le câble de starter.
   On pourrait croire que le plus simple est de mettre en place le levier de vitesse. Eh bien non! il faut d'abord penser au carter de protection de la jonction manette-câble de starter
   Il vaudrait mieux être deux pour la mettre en place! Un dessus et un en dessous...Renault à rendu l'opération faisable par un seul homme avec une petite encoche dans le plancher pour le boulon central du carter de starter.

   1) Au dessus du plancher, mettre en place la platine de fixation du levier de vitesse sur le plancher sans la fixer.
   2) mettre le levier de starter en position et dans le bon sens, patte de tirage et d'accrochage du câble dans le trou du plancher.
   3) Au dessous du plancher, accrocher le câble  à la patte de tirage et mettre la goupille. Il ne faut pas que la goupille soit trop longue, qu'elle de frotte pas dans le carter!



   4) Sous la caisse, il faut fixer le câble bien au fond de la gorge entre deux rondelles plates et serrer l'écrou....
   



   Le carter est maintenu par 3 vis dont deux traversent la platine et le couvercle de fixation du levier de vitesse...
   et la troisième? , c'est la PETITE DU MILIEU qui permet de maintenir la carter en place sous la caisse si on est seul, tant que le levier n'est pas monté!

   5) toujours en dessous du plancher, mettre la petite vis et sa rondelle en place sur le carter en laissant juste l'épaisseur de tôle entre rondelle et carter
   6) engager la vis dans son encoche et la serrer un peu avec les doigts
   7) Au dessus du plancher, il faut ensuite fixer le carter en place. il faut donc serrer légèrement la vis centrale et sa rondelle , mettre ensuite provisoirement les deux autres vis pour aligner l'ensemble et serrer à fond la vis centrale...
   ...



   08 ) Un peu de graisse cuivrée sur la bague du mécanisme du levier...
   09 ) Retirer les deux vis de la platine, mettre ensuite le levier de vitesse en place, puis le couvercle du boitier et enfin remettre en place les 4 vis longues. Le carter de starter est ainsi fixé en bonne position....
   Le levier de starter doit jouer comme il faut de bas en haut et de haut en bas et doit déplacer le levier sur le carburateur d'arrière en avant.


   
   



   Passons maintenant à la remise en place de la tige de commande de la boite de vitesse.
   Décapage, acide, brossage et apprêt...
   La barre juste avant mise en peinture... elle peut être montée dans les deux sens!


   Raccordement de la tige de commande au levier par un axe et une goupille...
   



   Le câble de starter et la tige de boite de vitesse raccordée.
   



   J'ai tout de même préparé mon soufflet de levier de vitesse trouvé sur une bourse : juste une découpe à faire pour le levier de starter....
   Soufflet n'est peut-être pas le terme exact. Cette protection doit recouvrir l'embase du levier après mise en place du feutre et du tapis de sol.
   Il aura bien besoin d'un petit coup de cirage...! Je mettrai la boule du levier de vitesse en place plus tard car il faut que je la fixe au mastic polyester.


   Raccordement sur la boite de vitesse, même principe.
   ...Il ne manque pas quelque chose?



   Il n'y avait pas de soufflet quand j'ai démonté la tige de la boite... J'ai oublié de le passer sur la tige avant de mettre l'axe.
   Quand on ne connait pas un véhicule, on se trouve souvent confronté à des retards par ce qu'au dernier moment, on s'aperçoit qu'il manque une pièce...
    Un conseil : avant de remonter quoi que ce soit consulter le PR 685. C'est le recueil de pièces détachées de la 4cv. La vue des éclatés vous permettra de détecter une pièce manquante ou une anomalie. Si vous ne l'avez pas... Contactez moi!


   Pour voir si la commande se fait bien, il faudra d'abord raccorder le cable de débrayage...
   



   J'ai voulu raccordé le câble du compteur sur la boite... et j'ai merdouillé pendant 1 heure et demi... essai vis de 6mm de 7mm pas de 100 de 8 pas de 125, sans forcer bien sûr rien ne fonctionne!
   voilà le boulon de fixation du câble côté boite au démontage : le boulon n'est peut-être pas d'origine! tête hexagonale de 12... et je ne l'ai pas retrouvé!
   J'ai essayé un boulon de 8 pas de 125 et il se visse sans problème sur seulement 1cm. et ensuite il semble buter...
...



   Voilà l'extrémité du câble côté boite...on voit bien l'extrémité du câble rectangulaire type tournevis et l'encoche dans laquelle doit venir la tige de la vis qui doit bloquer la gaine pour l'empêcher de tourner......
   



   est-ce un boulon spécial???  rien dans mes documentations, ni dans le PR 685... est-ce un boulon avec un filetage partiel dont l'extrémité se termine par un axe sans filetage? obligé de laisser tomber! ...
   ...



   ...En cherchant bien, j'ai retrouvé la vis de fixation du câble compteur sur la boite... dans un sachet de vis 4cv intitulé "non identifiées"...
   



   Le raccordement sur la boite se fait facilement en tâtonnant pour aligner l'encoche du raccord avec la vis...
   



   L'autre extrémité se branchera sur le compteur quand le tableau de bord sera mis en place...
   



   Ce qui ne m'empêche pas de tirer le câble jusque sous le tableau de bord.
   Le passage se fait à la jonction du plancher par un trou de 25mm : je ne sais pas s'il y avait un passe-câble à l'origine!




   Mise en place du câble d'embrayage...     photo de rappel : la tige d'embrayage avant démontage...
...



   Mise en place d'abord le la tige de commande d'embrayage sur laquelle viendra se raccorder le câble...
   Le câble doit arriver au dessus de la trompette et en dessous de la traverse arrière de suspension du groupe motopropulseur...



   La pédale de débrayage est celle de gauche... les deux autres étant déjà occupées, on ne peut pas se tromper!    Cette fois-ci le ressort est mis dans le bon sens... les tiges à l'extrémité des reoorts n'ont pas la même longueur, il ne faut pas les inverser
...



   la butée de gaine se fixe également sur le renfort de plancher. Même type de fixation par vis de 6mm
   à côté de la patte de fixation de la butée, un support avec insert, sans doute pour fixer le câble électrique qui vient de la batterie...
   



   La fixation de la butée de gaine à l'arrière se fait sur une patte soudée à proximité du longeron arrière...
   Vue de dessous...



   Vue du côté écrou.
   ...



   Vu du côté tête hexagonale....
   



   Raccordement de l'étrier sur la tige : j'ai récupéré aussi l'étrier du vieux câble
   



   C'est le seul que je n'ai pas trouvé en pièce détachée chez les revendeurs
   C'est un câble simple avec une gaine plastifiée. Le revêtement plastique de ma gaine est abîmé un peu partout et surtout à l'extrémité côté starter
   Mais le câble n'en est pas un, c'est juste un fil de fer de 1,3mm qui sert à pousser....
  



   A l'extrémité côté levier, il y a une tige en cuivre et un montage un peu particulier...
   ... car la tirette pousse  et tire sans ressort de rappel.



   Et au milieu du câble .... un graisseur !  Je le remonte tel quel....
   ...avec un bon coup de pompe à graisse
   Rien ne peut être fixé au plancher avant que tous les câbles soit passés.


   Câble premier modèle, je préfère monter un câble neuf.
   Le plus gros câble : 3,5mm... fixations métalliques. le neuf est livré sans l'étrier de raccordement...
vous savez ce que vous commandez, mais jamais exactement ce que vous recevez!


le câble d'embrayage - 02  

   Mais ne nous plaignons pas...
   ...La conception est la même que le câble d'origine, la longueur est la même...



   La seule différence est la fixation : sur les câbles d'origine, les fixations sont les mêmes sur les câbles de frein à main, d'embrayage et d'accélérateur.
   Sur les câbles neufs, les fixations sont différentes sur les 3 câbles!...
...



   Plus fin que le câble d'embrayage 2,5mm et lui aussi livré sans étrier.
   ...



   Même conception, même longueur...
   



   Les fixations ont été remplacées par des fixation en plastique noir...
   ...



   Le câble compteur premier modèle possède un gainage métallique souple inox type flexible de douche...    Après un bon nettoyage, il est en bon état le câble tourne comme il faut. Le seul point faible est que l'inox est de mauvaise qualité...
...



   Chaque extrémité du câble premier modèle est différente :
   D'un côté embout carré avec douille à pas de vis qui rentre dans le compteur,
   De l'autre côté embout forme tournevis mais l'embout des nouveaux câbles n'a pas du tout la même forme que le mien
   les nouveaux câbles ont également un gainage acier plastifié....
Compte tenu des différences, je préfère ne pas change mon câble! Un bon nettoyage intérieur avec un dégraissant et quelques pulvérisation de WD40...gouttes...



   Je ne savais pas du tout comment était fait ce câble car le frein à main avait été tellement bricolé qu'il ne fonctionnait plus.
   De plus, une butée d'entrée dans les plateaux de frein était manquante, et la deuxième repliée. J'ai cherché en vain ces butées...
   Enfin les revendeurs vendent que trois modèles de câble de frein à main, alors qu'il y en a eu 4!
le premier modèle, celui de "Julie" câble de 3mm, petite gaine, petites butées d'accrochage jusqu'en mars 1951.
le deuxième modèle, câble de 2,5mm , grosse gaine et grosses butées d'accrochage de mars 1951 à 1953.
Je sais que le troisième correspond à une modification complète puisqu'il y a un palonnier fixé sur le carter d'huile moteur.
pour le 4ème,  je ne l'ai jamais vu, je ne peux pas vous en dire plus!



   Stéphane disposait d'un câble deuxième modèle qui ne correspondait pas à ses tambours. Il me l'a donné... merci Stéphane!    Et j'ai donc dû redécouper les fenêtres d'entrée des câbles dans les plateaux pour pouvoir loger les grosses butées de gaine...
   



   Les extrémités de câbles sur Julie avait été remplacées par des fixations de type moto
   Et l'entrée dans le tambour par un système plus ancien à emboiter dans un trou pour traverser une tôle.



   Le système de tirage doit être adapté...
   Le gros problème avec ce câble c'est que les gaines, ressorts, rondelle et pièce de répartition sont montées avant le sertissage des extrémités....



   Je ne comprends pas bien la présence du petit soufflet cannelé moitié fondu sur la première partie de l'ancien câble...
   Et comme le câble de Stéphane ne possède pas cette partie, je serai obligé de l'adapter...




   pas d'autre solution que d'ouvrir la pièce en tôle du nouveau câble pour y emboiter le câble de tirage....
   



   Montage de l'étrier de fixation sur le levier de tirage du frein à main : axe rondelle et goupille...
   



   Le câble est prêt à être remonté...
   


   Sur les 3 photos qui viennent, comparaison des deux câbles de frein à main...
   Les extrémité butée de fixation et entrée dans le tambour...



   Les butées d'entrée dans lE plateau:    En haut la grosse, celle que je monterai sur "Julie"...
   Au milieu la pièce qui avait été montée du côté droit
   Et en bas la butée d'origine présente du côté gauche mais complètement tordue.
   ...



   Et enfin les butées, la butée d'origine à gauche...
   Même débattement, même pas de vis.
La caisse doit revenir en fin de semaine et en attentdant, je dois préparer les leviers et tirettes


   Passons maintenant à la remise en état du levier de frein à main et de la tirette de démarreur.
   



   Voici l'ensemble démonté...
   Ne pouvant m'offrir le luxe d'un chromage, j'ai nettoyé toutes les pièces, brossé, passé à l'acide phosphorique, essuyé, séché, brossé de nouveau ...



   ... mise en apprêt de la platine
   



   Galvanisation à froid du levier.
   Ca ne vaut pas un vrais zingage, mais si la tenue dans le temps n'est pas bonne, ce ne sera pas compliqué de le remettre en peinture!...



   Même chose pour la tirette de démarreur
   



   Et voilà l'ensemble prêt à être remonté.
   Passons à la mise en câble du câble...



   En réalité, il s'agit de 2 petits câbles type corde à piano avec à chaque extrémité un œil serti.
   Le plus court passe dans le tunnel, le plus long part du palonnier de renvoi ( est-ce bien le nom de cette pièce???) pour rejoindre directement le démarreur
   D'abord fixer le câble le plus court sur l'extrémité de la tirette, et emmancher l'ensemble levier de frein à main et tirette dans le plancher et passant le câble vers l'arrière



   Fixer le levier de frein à main.... j'ai remplacé les vis hexagonales par des vis tête ronde 6 pans creux
   Regardez les deux petits rectangles de chaque côté de la tirette : un amis m'a dit que la partie supérieure avait disparu...



   Ensuite Mettre en place le palonnier la grande patte articulée sur laquelle s'accroche le câble allant au démarreur  à gauche...attention à la position du ressort!...
   Et accrocher les deux  câbles : le premier qui vient de la tirette à droite sur le palonnier et le deuxième  qui va de la gauche du palonnier au démarreur...



   Le palonnier monté...
   



   Arrivée du câble de démarrage et raccordement au démarreur...
   



   Passage du câble électrique 35mm2 qui va de la batterie 6v à l'avant au démarreur.
   Le câble de 35mm2 fait 3m50 de long et il est muni d'une cosse à une extrémité. Je vais donc commencer par le raccordement au démarreur
   la photo du démontage montre qu'il passe à travers la tôle de gauche fixée sur le longeron...



   Il faut donc que je prépare d'abord ma tôle
   j'ai trouvé des passes-câbles de 30mm...
   ... si vous ne trouvez pas chez les revendeurs français, il y a la chine. Je ne suis pas vraiment fan de cette solution mais quelquefois, pour des rondelles en cuivre, pour des joints toriques... vous trouvez et on ne vous oblige pas à en acheter une boite de 500 si nous n'en avez besoin que de 4!

   



   et comme la tôle repose sur la petite tôle coté moteur, elle était équipée de bandes de feutre maintenues par des rivets!
   j'ai mis du feutre adhésif...j'ai trouvé cela à casto en plaque épaisseur 6mmm



   Mise en place de la tôle...
  



   De ce côté tout est raccordé : la câble d'embrayage, le câble électrique du démarreur, le câble de la tirette de démarreur, le câble d'accélérateur et le câble de starter.
   Mais je ne suis pas sûr que ce dernier passe à cet endroit!...
...
 


   Continuons à faire passer le câble électrique : le câble va du démarreur à la batterie située dans le coffre avant Sur les photos que j'ai prises, il passe à gauche du pédalier puis au dessus de la traverse avant avant de rentrer juste au dessus de la tôle de fond du coffre Je l'ai donc tiré jusqu'à l'avant  et j'ai emmanché dessus des morceaux de tuyaux en caoutchouc ...
   Ici entrée dans le coffre batterie...



   Départ vers l'arrière...
   Passe-câble partout, c'est un câble électrique!...



   Un peu de réserve pour pouvoir  l'adapter à la batterie...
   Le petit truc jaune... c'est l'accès au réglage de la vis de serrage sur la crémaillère. Il faut mettre une opercule...



   Les câbles sont fixés dessous par des pattes sur des inserts dans le plancher.
   Préparation des inserts ( écrous prisonniers, écrous cage, écrous aveugles...)
   La tige filetée d'un vieux boulon est restée cassée...Trou de 5mm et taraudage à 6mm...



   Il y a deux inserts sous la banquette à gauche du réservoir...
   ... encore un reliquat du millésime 1949 : ils servaient à boulonner la conduite d'air chaud qui débouchait sous la banquette et qui a été supprimée sur le millésime 1950...



   Pour la fixation des câbles sous la voiture, je me suis aidé des photos prises au démontage...
   J'ai peint les pattes en rouge après mon coup d'acide phosphorique... je sais que 3 d'entres elles ne se verront pas, elle seront sous la tôle-tunnel......
...
 


   Fixation de la patte contre le raidisseur de fixation du pédalier pour guider le câble 35mm2



   Fixation de la patte juste à côté du câble d'embrayage
   ...



   Il faut maintenant monter le tube de cuivre qui amène le Lockheed de frein du maître cylindre au train arrière...
   il est impératif de commencer à l'avant car c'est le raccord le plus compliqué à monter. le raccord doit bien tourner sur le tube, le collet doit être impeccable
   Un peu de graisse cuivrée sur le filetage. Pas facile d'aligner avec la sortie haute du maître cylindre.




   Ensuite fixation de l'autre extrémité sur le T en bronze à côté de la boite... celui-là ne pose pas de problème!
   Brouillard de peinture, poussière, rouille... j'aimerai bien trouver un moyen de lever totalement et rapidement Julie d'au moins 50 cms pour pouvoir faire facilement ces petites reprises, et sans  sans risque.



   Tubulure montée...
   Les câbles sont passés , mais pas encore fixés au plancher...


   Maintenant que tous les câbles sont passés, sauf le câble de frein à main, il va falloir les fixer!...
   ...La montre n'a rien à faire là : quand on travaille sur une voiture, il vaut mieux retirer  bijoux et montre pour éviter les rayures!



   Fixation des deux pattes centrales...
   Ne pas oublier les protections en caoutchouc!
   Une vieille chambre à air de camion...ça sert toujours!


   Fixation des pattes intermédiaires: les 4 écrous  que vous voyez à côté, c'est pour la fixation du tunnel!
   Le tunnel avait disparu, ainsi que la tôle qui protège le pédalier et le maître cylindre, ainsi que la petite tôle du coffre moteur fixée sous le carburateur. Je les ai trouvé sur internet. Attention, il y a plusieurs modèles pour la petite tôle...



   L'ensemble des conduites et câbles sont en place...
   Vous avez pu remarqué à droite un cric ... installé plusieurs fois sous la voiture pendant le démontage avec un petit cric roulant, j'ai senti "Julie" basculer en forçant sur une clé à cliquet...  Après avoir mis le cric en place, j'ai toujours mis une cale en bois de sécurité... Mais pour le remontage, j'ai trouvé plus prudent d'acheter un clic neuf 3 tonnes,  plus pratique et plus costaud. Et je ne le regrette pas.




32 Le faisceau électrique

   Ce sous-chapitre décrit le processus que j'ai écrit et suivi pour remplacer totalement mon faisceau électrique. Il a commencé au démontage du faisceau en février 2015 avant le passage au sablage de la caisse et s'est terminé 6 mois avant la fin du remontage, juste avant les premiers essais et la longue mise au point.

   Cette mise au point a été stoppée en juin 2020, par un mauvais cancer de la prostate inopérable.

   Nous sommes le 09 octobre 2021, et je me replonge dans mes photos pour terminer ce site dédié à la 4cv Renault et plus particulièrement à la première génération, de 1947 à 1951.


GENERALITES

   Avant toute chose, dès le début du démontage, chaque fil débranché doit être identifié!
   J'ai utilisé des étiquettes adhésives et un marqueur indélébile. Attention, lors des manipulations et plus particulièrement lors du tirage des faisceaux vous risquez de perdre des étiquettes! ..
   Il faudra stocker votre faisceau à l'abri de l'humidité et des rongeurs, si vous voulez l'utiliser 5 ans plus tard!
   Et il vous faudra ensuite avoir du bon matériel pour travailler : pince à dénuder, pince à sertir, et je vous donnerai toutes les informations au fur et à mesure!
   C'est parti! Baratin pour les uns et aide pour ceux qui comme moi se lanceront un peu dans le vide sans savoir où il vont atterrir!



   Le démontage du faisceau est important car il va vous permettre de le refaire à l'identique, de déterminer par la suite les longueurs de chaque fil.
Mais pour le démonter, vous avez 3 parties.
    La partie avant qui regroupe l'alimentation de tous les accessoires avant, feux et avertisseurs, le maitre cylindre...
    La partie centrale qui est la plus complexe avec les commandes du commodo, le Neiman, le compteur, l'essuie-glace et les équipements annexes...
    La partie arrière gauche avec tout ce qui va au moteur, régulateur, les feux...
    la partie arrière droite avec les feux, clignotants, accessoires moteur...



   Quand j'ai démonté le faisceau de "Julie", les gaines droite et gauche étaient bloquées par du caoutchouc fondu
   J'ai donc été obligé de les couper en 2 morceaux de chaque côté.
   Le côté gauche....  un fil marron non branché... et donc sans étiquette!...
   ...



   Le côté droit...
   Couper est la seule solution pour ne pas perdre d'étiquettes. Mais pour ne pas perdre de temps, faites attention aux couleurs de vos fils! il peut y avoir deux fils de même couleur. Le mieux est de mettre une petite touche de peinture à maquette différente sur l'extrémité des fils de couleur identique!
...



   Tous les fils du faisceau était durs et cassants, impossible de remonter cela.
   Un faisceau neuf  pour R1060 LUXE DE 1950 vaut 500€...pas trop cher....
   Surtout que c'est du fil gainé toile, que toutes les cosses sont montées, que les fils sont couleur d'origine...
   Mais j'ai préféré me lancer dans une re-fabrication maison, à l'identique. L'avantage, c'est de pouvoir adapter, modifier...

   Et surtout d'apprendre à connaître l'électricité auto...
      J'en profiterai pour rajouter un boitier de fusibles à l'intérieur : la surchauffe d'un câble à la masse peut provoquer des dégâts importants, voire un début d'incendie...
   Par la suite, la recherche de pannes éventuelles est plus facile avec des fusibles.
   Choix discutable, d'autant plus que je sais que ça ne sera pas simple pour deux raisons:
      - la première, c'est que je n'ai jamais conduit de 4cv. je ne sais pas par exemple d'ou sont commandés les deux Avertisseurs, les feux et les veilleuses...
      - le deuxième, c'est que je ne connais pas les types et consommation de chaque ampoules, moteur, centrale clignotant, mais je peux reprendre les même sections que le vieux...

   Mais mon expérience, si minime soit elle, des produits soit disant "adaptés à mon modèle"  ne m'ont pas porté chance jusqu'à maintenant.
   Alors je préfère garder la maitrise!...
   Un dernier petit point de détail, pas question de dire, "je vais mettre du 2mm2 partout, comme cela je ne serai pas embêté!"...
Car si les fils sont trop gros, vous ne pourrez plus passer le faisceau le long des portes avant!



   Commençons donc par déterminer les besoins pour les ampoules et pour les fils

   Le circuit le plus gourmand est celui des phares  45w * 2  = 90 w.
   Daniel83 m'a fait un dessin : Puissance = tension * intensité
 ou Intensité = puissance/tension
   Donc 90w/6v = 15A les fils peuvent supporter en 6v 4A par mm2 : dans le cas présent la section de fil qui fera passer le courant vers les deux phares qui sont commandés en même temps sera donc de 4MM2.
   Pour les autres ampoules qui sont allumées seules ou par deux ou trois( l'ampoule de plaque arrière allumée avec les deux feux nuit ), j'aurai  au maximum 21w*2 + 4w = 45W 45w/6v = 7,5A /4 = 2mm2


   Mais je n'ai pas trouvé de renseignements précis concernant les autres consommations... sur le vieux faisceau, ils sont alimentés en 2,5mm2...obine? moteur essuie-glace?
   J'ai commencé par mesurer tous les anciens fils du faisceau! les morceaux les plus long font 4m60...
j'ai donc commandé du fil en 1,5mm2, 2,5mm2, 100 ml 10 couleurs différentes; Je disposais déjà de câble souple 4mm2, 6mm2 et 10mm2.

   Si c'était à refaire je commanderai 12 couleurs: 8 en 10 ml et 4 en 5ml...



   J'ai acheté un boitier de fusibles 8 voies, un en 4 voies et des fusibles
...
   ...



   Je dispose aussi de ruban adhésif électrique marque  Tesa ou Nitto, de bande adhésive pour faisceau, de ruban toilé adhésif Barnier pour ligaturer...
   ...



   Et je me suis bricolé un petit testeur de fil avec une ampoule 6v et une pile 4,5v...
   Le but de ce bricolage, c'est d'envoyer un courant faible au départ d'un fil qui va transiter par le commodo, ou par un interrupteur, ou par un boitier de fusibles et de voir qu'il arrive bien à l'appareil que vous venez de raccorder, sans avoir besoin de la batterie!
   5 mètres de long, câble plat 2 fils ou autre et mini pince crocodile...


   La première chose pour moi est de repérer mes câbles coupés, ce sera plus facile de les suivre par la suite.....
   ... le bricolage de la photo précédente!



   Ensuite une table... pour bien faire il faudrait 5m de long... 3m50 me suffiront mise  en place de l'ancien faisceau avec des pointes.
   Vers la porte-fenêtre, l'avant du faisceau le tableau de bord, le connecteur, les phares......



   La partie gauche

   La partie gauche est reliée par des dominos sur 4 fils à la partie haute... ce genre de raccordement n'est pas d'origine et il y a eu vraisemblablement un problème électrique!
   iI faut que je les sépare pour pouvoir m'y retrouver... étiquettes!...



   ...
   la partie avant et la partie arrière séparées



   Et la tête de la partie gauche du faisceau

   En haut à gauche une  partie du faisceau qui rejoint le connecteur dans le coffre avant fil repérés ( j'ai 2 photos du connecteur)
   En haut à droite, la partie qui monte dans le commodo et les fils les plus longs vont jusqu'au levier de clignotant ( j'ai des photos de l'ensemble)
   Mais comme je vais changer les couleurs des fils, je suis obligé de tenir un tableau de correspondance...
   En bas les fils qui viennent de la partie basse que j'ai débranché... ces fils A B C D semblent correspondre aux fils des clignotants......



   Je peux commencer à tirer mes fils en laissant 20 à 30 cms de plus sur la longueur totale : je fixe les fils neufs à l'extrémité basse des fils du faisceau et je longe le faisceau jusqu'à l'extrémité haute..
   Attention, on ne coupe rien tant que le faisceau ne sera pas reconstitué!
   Un exemple concret: j'ai décidé de mettre deux rappels de clignotant à avant!
   Les deux fils des feux clignotants jockey : je les fixe ensemble sur les extrémités des fils marron et noir qui sortent à 1m30 de l'extrémité basse de la partie gauche du faisceau et je remonte...



   Arrivé à l'endroit ou j'ai coupé la partie gauche de mon faisceau, j'ai trois fils marrons avec peinture marron clair, marron foncé, et vert!
   Il faut dénuder chaque fil pour contrôler la correspondance entre le haut et le bas.
   Le marron qui part du feu clignotant doit correspondre à un fil qui arrive en haut! je teste donc mes fils avec mon ampoule et ma pile de 4v5...pour trouver la correspondance sur les deux sections basse et haute.   Comme je n'ai qu'un seul fil noir qui part du bas, je vérifie en haut les 3 marrons jusqu'à ce que j'ai ma paire!
   Dés que la concordance est établie je relie ensemble les deux fils du haut le marron et le noir avec les deux fils du vieux faisceau avec un morceau d'adhésif sur lequel j'inscris au feutre indélébile "feu clignotant G"
   Et je fais la même chose pour les deux fils du haut. Les deux fils du haut qui correspondent sont ceux qui sont étiquetés C et D. JE SAIS QU'ILS SE PROLONGENT DANS LA TETE DU FAISCEAU POUR ALLER VERS LE LEVIER CLIGNOTANT et le COMMODO POUR LA VEILLEUSE!
   Je dois donc continuer avec mes deux fils sur environ 70 cm et rajouter 20 cms de sécurité!...



   Dans la partie haute gauche du faisceau, j'ai plusieurs dérivations.
J'ai 5 fils qui arrivent du bas et je me retrouve avec 13 fils en haut!
Il faut démonter toutes les épissures.. et on s'aperçoit que 4 fils sont pliés en deux.
Ils relient le connecteur, le moteur d'essuie-glace, le compteur et le Neiman. Bien étiqueter et rassembler les nouveaux fils avec les anciens...
   ...

   Ce travail parait abstrait au lecteur non concerné. Mais celui qui a démonté son faisceau et qui le remet à neuf, celui-là "y retrouvera ses petits"


   C'est le moment de faire le point! je n'ai pas trouvé de fil pour les plafonniers. Il n'y avait pas de plafonnier sur "Julie", mais il y avait bien un contacteur sur la porte gauche et un fil seul.
   J'ai donc fait des mesures dans la voiture, en tirant un câble depuis l'emplacement du connecteur jusque au trou dans le montant de porte, j'ai ensuite mesuré sur le faisceau et mis en place un fil en laissant 40 cms de plus.
   Je passerai un fil de gauche à droite au dessus du renfort de toit ouvrant pour mettre un plafonnier aussi à droite...

   J'ai aussi un fil non identifié qui va de la cosse 4H du connecteur jusque dans le coffre moteur 20 cms au dessus du feu arrière gauche. Ce fil ne sort que de 20cms du faisceau et je ne sais pas à quoi il sert! il me parait trop court pour le pressostat... je verrai plus tard.

   Quand tous les fils sont tirés, repérés, étiquetés, il faut maintenant faire des ligatures, pour bien tenir les nouveaux fils ensemble. Pour ligaturer, j'utilise un adhésif blanc puissant et je fais deux tours. C'est le momment de mettre de côté les vieux fils. Je mets une ligature juste avant chaque dérivation et tous les 30 cms environ pour bien tenir l'ensemble



   Pour la partie haute quand des fils partent en V, je mets 3 ligatures à chaque jonction
   ...



   La partie gauche du faisceau est prête.




   Il ne reste plus qu'à enrubanner les fils...

   L'opération n'est pas compliquée, il faut juste bien serrer les fils entre eux et essayer de les maintenir dans la même position pour que le faisceau ne vrille pas trop!...




   Il faut essayer de faire un recouvrement à moitié ...
   Ainsi, le recouvrement permet d'avoir 2 épaisseur de toile pour éviter les contacts directs entre la tôle et les fils.



   La partie gauche est terminée...

   La partie droite doit être traitée de la même manière, et je devrai rajouter un fil pour la sonde que je veux monter sur la plaque de culasse
   Et il faut absolument que je passe un fil qui va du compteur vers le pressostat et pour bien faire, il me faut un fil de long en 2mm5 et je n'en ai plus...
   Je ne vais tout de même pas faire une dérivation! Je suis donc bloqué pour un problème de fils!



   Voilà pourquoi le particulier qui ne restaure qu'une voiture se retrouve souvent bloqué une semaine sur un chantier. Heureusement j'ai de la place!
...
   Et on peut toujours faire autre chose en attendant...
   C'est aussi pourquoi sur une restauration, vous pouvez vous retrouver avec une facture de PORT de 200 à 300€: 8€+10€+12€, etc...
   C'est le moment de vous donner l'adresse de mon fournisseur de matériel électrique, qui est celui de mon copain Hyérois Daniel83!
   Vous avez aussi     le forum
    Lors d'une restauration, les conseils de membres de forums sont en général indispensables! Mais attention, il faut faire le tri! Si vous tombez sur un membre de bonne volonté qui vous répond n'importe quoi, vous pouvez perdre beaucoup de temps! Alors vérifiez toujours! Mais revenons à nos moutons!
   Mon fournisseur de matériel électrique : Classic Auto Elec
   Il y en a sans doute d'autres, et je n'ai pas de commissions! Sur 4cv.renault.delaplace.fr, tout est sécurisé et gratuit.

   C'est le moment de poser la question ... quels sont les circuits à protéger par fusible?
   La réponse est évidente, tout ce qui peut provoquer un court-circuit! Et c'est toujours plus facile pour détecter une panne!
      -les phares, il parait qu'il ne vaut mieux pas car si le fusible lâche de nuit, on n'est pas dans la m... hein Daniel?
      -clignotants ok
      -feux stop  ok
      -feux de nuit + plaque ok
      -avertisseurs 2 ok
      -moteur essuie-glace ok
      -éclairage intérieur ok

et qu'ai-je oublié???
      éclairage moteur ( sur la patte du radiateur)?


   Autre chose, j'ai toujours un fil indéterminé marron qui sort juste 30 cms avant mon feu arrière gauche, car il est trop court pour le pressostat et la sonde radiateur...
   Le fil qui arrive au pressostat doit partir du compteur aller au pressostat puis dérivation vers le thermo-contact du radiateur.
   Et je n'ai rien dans mon faisceau de droite! Je peux toujours passer un fil supplémentaire mais il y en a déjà assez comme cela!
   En attendant ma livraison de fil, j'ai préparé mon matériel

Les cosses et outils...



   La gueule de requin de la pince à sertir... matériel Italien trouvé dans ma cave à Menton...
   



   Démontage du faisceau moteur.
Le faisceau moteur  comprend deux parties :
la première concerne les liaisons entre le relais et la dynamo et la batterie via l'arrivée + du démarreur le démarreur
la deuxième est une liaison 2 fils entre le feu arrière gauche et le feu arrière droit + un fil qui éclaire la plaque d'immatriculation

   Et comme j'ai à droite une arrivée 1 fil pour mon feu arrière droit et un départ d'un fil vers le feu arrière gauche, ça me fait 3 fils! Je n'ai besoin que de deux, un pour stop et  et un pour la nuit... mieux vaut un fil en trop qu'un fil manquant.
   Et j'ai aussi un fil qui vient du tableau de bord vers l'éclairage moteur qui me laisse supposer qu'on pouvait commander l'allumage du coffre moteur avec un interrupteur et un voyant au tableau de bord
   



   
   L'extrémité côté relais...



   
   L'extrémité côté dynamo ( en bas )  et feu arrière gauche en haut...



   Et la partie côté dynamo a une sale gueule, le gainage d'origine a brûlé et été remplacé par de l'adhésif plastifié... les gaines des fils sont cuites ...
   



   Le propriétaire précédent n'est pas passé loin d'un coup de feu...il faut sans doute mettre une gaine de protection thermique...
  



   Il est grand temps de vous présenter mes deux arpettes...
   Pour ce genre de travail, c'est plus facile à deux : un qui tire l'autre qui repère et qui passe les outils...



   Avant tout, j'ai fouillé partout dans les manuels, EPA, RTA et je n'ai pas trouvé où se situaient les feux de position et les lanternes... Je suppose que les feux de positions se situent dans les feux clignotants et les lanternes dans les phares avant .
   Préparation du faisceau moteur neuf: détermination des longueur et ligaturage.



   Le faisceau moteur est enrubanné.
   J'ai utilisé du ruban adhésif toilé de 19mm.



    Pour le faisceau partie droite, j'étais resté en plan par manque de câble.
   J'ai rajouté un fil 2,5mm pour alimenteR la sonde tHermique que je veux poser sur ma plaque de culasse et j'ai passé un fil pour le pressostat et la sonde du radiateur. ...
   



   Les parties du faisceau droite et gauche terminées...
   ...



   Voilà les deux têtes gauches et droites.
   Chaque fil est étiqueté avec un adhésif couleur...
   Elles sont normalement raccordées par un petit faisceau qui fait la distribution des fils vers le commodo, vers la centrale clignotant et le moteur d'essuie glace, et vers le connecteur dans le coffre avant... et je pense qu'il vaut mieux que je passe déjà mes deux parties droite et gauche avant de faire la jonction sous le tableau de bord et posé mon boitier fusibles!



   J'ai fait une petite synthèse de tous mes fils

Partie gauche
   la plus petite et la plus courte du plus long au plus court
      A   fils 1 et 2 Arrivée feu arrière gauche
      B   fil 3  Arrivée  régulateur
      C   fils 4 et 5 clignotant et feu de position gauche
      D   fil 6 Plafonnier ( fil que j'ai rajouté )




Partie Droite...

   la plus grosse et la plus longue puisqu'un fil repart vers le feu arrière gauche

       E fil 7 Sonde thermique culasse (fil que j'ai rajouté)
       F fils 8 et 9 Arrivée bobine et feu arrière gauche
       G fils 10 et 11 arrivée jauge réservoir d'essence
       H fils 12, 13 et 14  arrivée feu arrière droite, Alimentation bobine et alimentation pressostat/sonde-radiateur
       I fils 15 et 16 clignotant et feu de position droit

   Je dois donc avoir un fil en trop... abondance de biens ne nuit pas...



Partie Moteur

       J  fil 17 éclairage moteur ( petite lampe montée sur la patte de fixation haute du radiateur
       K  fil 18 et 19  fils qui relient le feu arrière gauche au feu arrière droit
       L  fil 20  fil qui relie le feu arrière gauche a à la plaque d'immatriculation
       M  fils 21 22 et 23 qui relient le relais à la dynamo ( 2 fils ) et au démarreur ( 1 fil)

     Il me restera donc la partie avant à préparer, mais je ne le ferai que lorsque j'aurai placé les parties droite et gauche et mis en place mon boitier de fusibles...



   Voilà les plans qui m'ont aidé pour la fabrication du faisceau: Cliquez pour télécharger
   Le premier de la RTA de mars 1950 .... qui correspond plus au modèle 1949...

      Plan de cablage modèle 1950

   Et le deuxième de la notice NE 595 - modèle R1060  Le bon, mais assez difficile à lire

      Faisceau de la r1060 luxe notice 595-1 1950

   Quelque variantes au niveau des feux arrière puisque j'ai un fil qui descend à droite et deux à gauche... 1 en trop... que je vais utiliser pour l'éclairage sous capot, commandé depuis le tableau!
      Et pour rajouter les accessoires supplémentaires, je me suis inspiré de ce faisceau ou j'ai les deux avertisseurs, le feu antibrouillard.
A noter que le connecteur de la grand-luxe a 10 plots... la luxe 8 plots seulement, mais comme je rajoute une boite de 4 fusibles sous le capot avant, je disposerai de 2 plots libres...

      
Faisceau de la r1060 grand-luxe notice 595-1 1950
   ...



Le faisceau avant
   Dernier morceau, mais important car il passe de 10 fils à 14 et c'est là que je vais monter un deuxième boitier de 4 fusibles
   D'abord, le câble d'alimentation du connecteur est fondu. De 6mm2, je le passe en 16mm2.
  Deux fils étaient débranchés dont celui de l'avertisseur de ville
   Pas de fil pour l'avertisseur de route. Mon commodo est bien avec poussoir 2 avertisseurs
   Je rajoute un fil pour l'avertisseur de route, 1 fil pour mon anti-brouillard et 2 fils pour des rappels de clignotant.
   J'ai acheté il y a 18 mois deux feux led 12 volt sympas... et je les ai essayés seulement ce matin: pas de bol, il y en a un qui ne marche pas.
  Il va falloir chercher une led ø 5mm hauteur 8mm, un équivalent 20Watt, ça suffit......
   Aliexpress...vous connaissez? 10 pour le prix d'une et en franco. Je suis contre, mais pas riche!



   Préparation des fils, longueur entre 1m20 et 2m50...
   



   A gauche le faisceau avant neuf

   Il y a un groupe feux droits, un groupe feux gauches, deux fils maître cylindre, deux avertisseurs...
   Je vais mettre un fusible phare, un fusible code, un fusible lanterne, et un fusible antibrouillard.
   Ca me libère 3 emplacements sur le connecteur principal, j'en récupère un pour l'avertisseur de ville...
   



   Les repérages ... avec manchons rétractables ( non rétracté ) sur lesquels j'ai inscrit les connecteurs et fusibles...
   ...



   Le faisceau avant est prêt...
   



   
   J'ai commencé à préparer mon connecteur qui était pas mal rouillé...



   
   Démontage et traitement des cosses à l'acide... je repeindrai la plaque de fixation en noir...



   
   Et mise en place du boitier 8 fusibles sous le moteur d'essuie-glace...


   Et le petit boitier 4 fusibles à mettre à côté du connecteur...

   Remise en place du faisceau: le plus compliqué est de faire passer les fils qui font l'aller-retour entre le coffre avant et tableau...
   la batterie à l'avant alimente le commodo via le connecteur, et du commodo, on repart pour alimenter feux et avertisseurs à l'avant!
   Quand la caisse est de retour de la peinture, c'est le meilleur moment pour remettre en mettre en place tout le faisceau, à condition de connaître le fonctionnement du circuit électrique de la 4cv et la distribution des fils.
    Ce n'était pas mon cas et je n'ai pu le faire qu'après avoir mis en place tableau de bord, direction, compteur et accessoires....




   Mise en place du faisceau

   J'ai commencé par le côté droit
   La première chose à ne pas oublier, c'est de mettre en place les passe-fil.
   L'arrivée dans le compartiment moteur se fait dans des trous de chaque côté
   



   Pour faciliter le tirage, il faut fixer les extrémités des câbles ensemble...
   C'est plus facile de passer l'aiguille ( un morceau de câble mi-souple ) en la passant du compartiment moteur vers l'habitacle. ...
   



   Mais le tirage se fait de l'habitacle vers le compartiment moteur. On peut tirer dans le coffre avec main gauche et pousser dans l'habitacle avec main droite...
   ...



   La traversée se fait sans problème. Il faut arrêter de tirer dés que les fils du feu arrière droit ressortent à l'arrière à la jonction de l'aile au dessus du passage de la patte de fixation du pare-choc.
   ...



   Le positionnement du faisceau dan la goulotte qui longe le pavillon se fait facilement... ne pas oublier  de passer l'aiguille derrière les renforts de toit ouvrant...
   



   
   Le guidage des deux fils clignotant-feu de position se fait à travers un passe-câble de 8mm. Il faut attraper les deux fils avec une pince pour les faire sortir.
    La mise en place des passe-câbles aux extrémités est plus facile quand le câble est en place, il suffit d'enfiler l'extrémité des fils dans le passe-câble et de le remonter jusqu'à la découpe dans la tôle...



   
   Et la descente du faisceau à l'avant sous le tableau de bord se fait sans aiguille en poussant. Il ne faut pas faire fausse route car il y a un conduit pour le tuyau d'évacuation de l'eau du toit ouvrant vers la passage de roue avant et un passage pour le faisceau...



   
   Et la descente du faisceau à l'avant sous le tableau de bord se fait sans aiguille en poussant. Il ne faut pas faire fausse route car il y a un conduit pour le tuyau d'évacuation de l'eau du toit ouvrant vers la passage de roue avant et un passage pour le faisceau...



   
   La partie avant du faisceau est arrivée sous le tableau de bord...



   Revenons dans le coffre moteur
   Comme je ne sais pas trop où vont les fils, je laisse tout cela comme c'est et je mets en position les fils dans le coffre moteur...
      Le fil noir à gauche est à virer.... c'est le fil qui m'a servi à faire les essais moteur.
      Le rouge est le fil en attente pour la sonde thermique sur la plaque de culasse.
      Le violet est celui qui alimente la bobine d'allumage.
      Le jaune est un pontage entre feu arrière droit et feu arrière gauche.




   Le fil qui dessert le pressostat et qui est relié par un câble avec deux cosses rondes à la sonde du radiateur...
   ...les fils qui avoisine le moteur sontà garnir d'une gaine de protection thermique.



   
   Les deux fils de la jauge à essence... ils auront droit à un gainage plastique.
   Photo prise par la trappe à droite derrière la banquette arrière... Il y  a deux sur trappes sur les premiers modèles de 4cv avec amortisseur à levier (pour faire l'appoint d'huile 46)


   
   Et pour conclure, mise en place du passe-câble...
    Tout cela parait propre...


   Passons maintenant au côté gauche.

   Et là, il ne faut pas espérer pouvoir placer le faisceau comme pour la partie droite.
   Il faut tirer tout le faisceau depuis le tableau de bord jusqu'au coffre moteur! car la tête du faisceau à une grosse bifurcation vers le connecteur et le nœud de dérivation ne passerait pas dans la goulotte qui monte au pavillon.

   Attention, quand je dis tirer, c'est plutôt "guider" ! Car le faisceau est plus gros et si vous tirez avec l'aiguille, il va se coincer dans la goulotte!
   Les deux premiers mètres passent bien.
   Il ne faut surtout pas forcer, mais il faut aider le faisceau à trouver son chemin en le poussant depuis le bas vers le pavillon, et en tirant doucement.

   Si ça résiste, il faut revenir en arrière, tourner légèrement le faisceau et le pousser par le bas en tirant doucement du haut. Comme souvent, il faudrait être deux!



   
   Quand toute la partie gauche est passée dans l'habitacle, il n'y a plus qu'à distribuer.



   
   Le feu arrière gauche...  un fil en trop, le jaune...



   
   le passe-câble arrière...



   
   Le fil pour le régulateur...



   
   Les fils clignotant et feu de position...



   
   Le fil pour le plafonnier gauche qui attend le contacteur et le fil qui ira vers le plafonnier à droite que j'ai rajouté (1 seul plafonnier sur la luxe, et deux sur la grand luxe.
   C'est assez amusant de voir ces petites différences en fonction des versions... mais la différence fondamentale entre la luxe et la grand luxe se trouve dans la capot moteur : une culasse plus haute pour faire passer la puissance de 17cvs à 21cvs!


   
   Il faut maintenant passer la partie  qui va dans le coffre avant... le trou juste derrière le câble...



   
   Le passe-câble à ne pas oublier...



   Voilà tout est prêt pour faire les branchements...
   ...



   Branchements coffre avant

   Préparation des fils et pose du boitier 8 fusibles...
   En réalité, je fais comme si le faisceau était en place et comme si je préparais l'installation d'une boite à fusible...



   Mais passons d'abord dans le coffre avant pour éclaircir les fils.
   Pose du connecteur.... je devais le peindre en noir, mais trop froid et je suis pressé : juste un bon nettoyage-brossage-décapage et un coup de bombe galva....




   A ce propos, j'ai enfin trouvé où se procurer les bombes iBiotec ( début 2021!!!)
... c'est vraiment le top , j'ai acheté 4 marques différentes, je les ai testées et le résultat est sans appel!
   C'est la seule qui soit utilisable même quand il fait froid, tenue en température à 550°, soudable et on peut peindre dessus... et pas besoin de purger la bombe chaque fois que l'on s'en sert! et la galva est nette et accroche bien!...
   LE PIED!



   Revenons à nos fils... raccordement du fil venant de la batterie avec une grosse cosse que j'ai du rectifier légèrement car trop large...
  



   
   Passage du câble en provenance du + batterie....



   
   Passage des deux fils du maître cylindre commandant les feux stop. ...



   
   Arrivée des deux fils au maître cylindre, contacteur des feux stop... à habiller avec une gaine plastique.



   
   J'avais acheté une boite de manchons rétractables... pas terrible, aucun manchon pratique pour les fils de 2,5mm2 , on ne peut rien inscrire sur les noirs et finalement il n'y a que 2 modèles qui servent!...



   
   ATTENTION! la peinture n'est pas fraîche, mais les outils, les manipulations, les fils, tout peut rayer!



   Mise en place du boitier 4 fusibles

      fusible 1 feux de positions
      fusible 2 Code
      fusible 3 Phare
      fusible 4 anti-brouillard...



   Branchements avant terminés

      COSSE 1 ET 2 ARRIVEE DU + et ALIMENTATION
      COSSE 3 MAITRE CYLINDRE 1
      COSSE 4 MAITRE CYLINDRE 2
      COSSE 5 AVERTISSEUR 1 VILLE
      COSSE 6 AVERTISSEUR 2 ROUTE
      COSSE 7 RAPPEL CLIGNOTANT DROIT
      COSSE 8 RAPPEL CLIGNOTANT GAUCHE



   
   Passage des fils pour les phares...



   
   4 fils de chaque côté  le petit noir étant destiné à mon rappel de clignotant avant....
   Je ne sais pas encore à quel endroit je vais le mettre, peut-être sur le profil alu qui se monte au dessus du phare?...



33 les branchements



   Branchements coffre moteur

   Avant de passer au branchement sous le tableau de bord, il faut s'occuper du câblage du coffre moteur.
   Préparation du support du régulateur.



   
   Mise en place du régulateur...je me suis demandé dans quel sens, mais on ne peut pas se tromper....



   
   Pour tous mes câbles qui s'approche du moteur, les fils étaient cuits, j'ai acheté des la gaine isolante... ce n'est pas très esthétique mais bon ça protégera un peu!..



   
   Branchement du pressostat avec dérivation vers la sonde thermique du radiateur, et branchement de la lampe du coffre moteur....



   C'est le seul endroit ou j'ai du mettre un connecteur.
   En réalité, j'avais un fil en trop pour les feux arrières et je l'ai utilisé pour commander l'éclairage du du coffre depuis le tableau de bord et avec un voyant...
   Je me connais, si je n'ai pas un voyant pour me rappeler que le coffre est allumé, je vais le laisser allumé en route...
   Et donc ce fil était trop court de 40 cms... donc connecteur!...



   Branchement permanent en remplacement du fil prévu dans les docs qui va normalement de la cosse BAT  du régulateur à la douille.
   Y avait il un interrupteur près de la douille? je ne sais pas! sur Julie la douille n'était pas branchée....



   
   Sur mes photos au moment du débranchement, il y avait deux fils en provenance de la bobine, et 1 en provenance de la batterie via le démarreur...



   Mes trois fils gainés.
   du haut en bas
      - fil qui part du démarreur raccordé à la cosse BAT du régulateur
      - fil qui part de la grosse cosse à l'arrière de la dynamo raccordé à la cosse DYN du régulateur
      - fil qui part de la cosse sur le dessus de la dynamo et raccordé à la cosse EXI du régulateur.



   
   Le fil marron raccordé avec la cosse DYN part au compteur du tableau de bord ...



   
   La question que je me suis posé, c'est à quoi sert la petite cosse rouillée à l'arrière de la dynamo...?
Ca ressemble à une masse, mais le corps de la dynamo fait déjà masse avec le bloc moteur?  à quoi sert elle exactement?
elle n'était pas branchée, personne n'a su me dire à quoi servait cette cosse... je pense que ce n'est pas une cosse, mais juste une fixation pour un support de câble, ou autre chose!
 


   Bon, à part ce problème de dynamo, tout est en place!

   Mais rien n'a été testé puisque tant que les raccordements sous le tableau de bord ne seront pas faits, il vaut mieux ne pas brancher la batterie......



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...




34 Remontage de l'avant



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...




35 remontage de l'arrière


   Julie a été remise sur ses roues pour aller chez le peintre, mais le groupe motopropulseur attend tranquillement la suite....
   il ne reste plus qu'a finir l'habillage du coffre moteur. La mise en place des tôles, conduites de chauffage et des cartonettes parait simple... pas tant que cela pour celui qui ne connait pas.



   Avant le "fermer" l'arrière avec la cartonnette, vérification que tout est bien en place... et serrage des boulons!...
   Pour le coté gauche, il faut juste penser à mettre en place la conduite de chauffage avant la cartonnette, puis monter et démonter la cartonnette 2 ou 3 fois pour ajuster celle ci : Découper la cartonnette pour le passage du levier de la tige d'embrayage, passer dans l’œillet central le câble de starter...etc



   Pour le côté droit, c'est un peu plus compliqué. Un seul conseil important, ne serrer aucun boulon tant que tout n'est pas en place!
   Premièrement sans démonter le tendeur, impossible de faire rentrer la tôle droite dont la patte se glisse sous la tôle gauche
   Ensuite, il y a deux types de tôle qui dépendent du millésime et du pot d'échappement. Mon pot d'échappement a deux pattes de fixation et la tôle que j'ai montée était absente sur "Julie". Je l'ai acheté près d'Annecy et elle était prévue pour un pot avec patte centrale.

   Découpe de la tôle...



   Mise en place... je n'ai pas encore compris pourquoi il y avait une patte avec silentbloc à droite sur le pot d'échappement , et une patte sans silent-bloc à gauche...
   ...



   La tôle en place mais non boulonnée...
   ...



   Sur cette photo chercher deux erreurs ...
   ...



   Remise en place du tendeur...
   Ce tendeur sert à rigidifier la traverse arrière du goupe motopropulseur...



   ...et d'un câble de masse puisqu'il n'existait plus sur "Julie"
   La majorité des problèmes électriques sur la 4cv viennent de problèmes de masse: il faudra par la suite rajouter un ou deux câbles de liaison entre certains accessoires et la caisse



   C'est le moment ou jamais pour raccorder le réservoir d'essence...
   Il y avait un filtre à essence juste avant l'arrivée au carburateur.
   il y a un espace entre le la cartonnette et la tôle inférieure qui permet de passer la durite sous la traverse arrière pour rejoindre le réservoir.
   Le raccordement se fait par la trappe du dossier arrière de la caisse.
   En principe, il y a deux trappes sur mes 4cv avec ammortisseurs à levier, une seule sur les autres...



   Comme je ne suis pas sûr de l'efficacité totale du traitement de mon réservoir, j'ai remis un filtre entre réservoir et pompe pour surveiller pendant les 1000 premier kms.......
   ...



   Passons à la cartonnette droite.... à première vue, elle rentre tout seul à sa place......
   Si le trou de centre droite est au bon emplacement et celui du haut à gauche aussi, celui du haut à droite n'est pas en face... Et si la cartonnette est mise en place tout de suite, comment serrer le sirflex sur la conduite de chauffage?



   Mise en place de la conduite... bonne dimension, pas de recoupe à faire...
   Vous pouvez voir sur la droite le passage prévu pour les câble électrique du compartiment moteur... et sur la patte de fixation du tube de remplissage d'essence, plusieurs trous dont j'ignore l'utilisation...?



   Il faut d'abord, mettre en place la vis de fixation centrale de la cartonnette sans trop la serrer, puis préparer le sirflex sur la conduite en haut, vis vers le haut, l'emboiter autour de la bouche en tôle de la caisse, et décoller du haut la cartonnette... la main passe juste assez pour aller serrer le sirflex ...
   Vous avez vu sur la photo qu'il y a à gauche une patte de fixation de gaine, je ne sais pas si elle sert à fixer le câble électrique qui va à la sonde du réservoir ou à maintenir en place la goulotte de trop plein de la pipe à eau... Autrement dit, quand la cartonnette est en place, pour accéder aux pattes, il n'y a que la trappe dans le dossier et il vaut mieux avoir un avant bras long et pas trop gros...



   Je mets en place tout de même les deux boulons haut de la cartonnette sans les serrer...




   Puis mise en place des deux boulons bas qui fixent la cartonnette sur sur la tôle... j'ai "merdonné" jusqu'à ce que je trouve deux vis hexagonnales avec une extrémité légèrement conique... et Serrage de tous les boulons! Celui derrière la durite, il y a juste la place pour une clé plate et serrage en aveugle


   La cartonnette est en place, il me reste à serrer toutes les vis de fixation de la tôle basse...
   ...



   Après réflexion, je pense que le trop plein de la goulotte d'eau doit être fixé eu haut après la patte de fixation du tube de remplissage du réservoir d'essence. ( vous la voyez en attente sur la photo)......
   Je comprends maintenant pourquoi ces cartonnettes étaient souvent démontées, pliées, cassées et quelque fois pas remplacées...
    Leur retrait et mise en place étaient une grosse perte de temps...
Et je sais que je serai obligé de les démonter plus d'une fois dans les années qui viennent! ...



   Pour terminer ( provisoirement!) le côté droit, il y avait un caisson en tôle boulonné sur la tôle du fond......
   Et on voit sur la photo qu'à l'origine ce caisson devait avoir deux poignées.......



   Je ne sais pas si ce caisson qui aurait pu contenir, une batterie ou une trousse à outil et des bidons fait partie de la panoplie 4CV... toujours est il que je l'ai remis en place....
   ...



   Monter et démonter, pendant une restauration, c'est monnaie courante...
   ... le coffre est positionné juste devant le renfort du châssis sur lequel doit se fixer le pare-chocs arrière!
    Pour l'instant personne ne m'a confirmé l'existence de ce coffre sur les modèle avec batterie à l'avant. Si vous en avez vu sur une 4cv... merci de me faire suivre l'information!


   J'ai mis un morceau de chambre à air de roue de CITOEN HY entre le caisson et la tôle ...
   J'ai percé les trous dans la tôle du fond, préparé et mis en place les boulons... sans serrer!...
   Voilà en ce qui concerne ce côté droit... il y a encore 7 trous dans la tôle droite qui ne sont pas utilisés..


   Dans le coffre moteur, côté gauche, il me reste à mettre en place mon filtre à air...
   ...



   Le filtre à air en place. La durite est raccordée au carburateur.
   Les autocollants ont remplacé les peintures qui existaient en 1950 sur ces filtres de la marque Técalémit...



   Toutes les durites de "Julie" étaient mortes, sauf une... celle du filtre à air et c'est donc la seule que j'ai récupérée et remontée sur "Julie" après un bon dégraissage!
   ...



   ... une dernière photo insolite.... le sac de noeuds !

   Sous le filtre à droite, on voit le passage de la durite d'arrivée d'essence...elle repose sur la tôle... je lui mettrai un collier en caoutchouc.

   Vous avez vu sur toutes les photos qu'il commence à y avoir pas mal de poussières. Il y a eu aussi un léger brouillard sec de peinture... j'ai vérifié, ça part à la soufflette. "Julie" commence à avoir envie de prendre l'air!

   Pour les curieux, les deux erreurs signalées plus haut étaient : il manque un boulon sur la fixation de la sortie d'air ... et le câble électrique noir de petite section au dessus du silentbloc de la traverse arrière moteur n'a rien à faire là : c'est un câble qui a servi lors de l'essai moteur...



   Le capot moteur est la seule pièce de carrosserie sur laquelle ni l'apprenti carrossier, ni le peintre n'ont eu besoin de faire de reprise de tôlerie !...
   ...



   Avant de le mettre en place, j'ai préparé toute la quincaillerie...
   ...



   Le traitement de tous les mécanismes et de toute la visserie est toujours le même:
   - brossage au touret et à la main
   - passage à l'acide phosphorique à bien agiter avant emploi(pinceau ou bain de 2 heures)
   - essuyage, séchage ( soleil ou décapeur)
   - brossage ( eh oui! encore eun fois!)
   - galvanisation ou mise en apprêt et peinture
   ...



   J'avais deux poignées de coffre, une en très bon état mais sans clé, et une dont le chrome était trés écaillé, mais avec barillet et clé. J'ai remonté cette poignée en cuivre....
   J'étais prêt à en commander une neuve ( 50€ tout de même! )mais un propriétaire d'une 1950 m'a dit que le débattement n'était pas le même et qu'il n'avait pas pu la monter il y a quelques mois ça attendra comme cela!
    Remplacement des vis très dépréciées par des vis inox à tête creuse...



   Et j'ai voulu monter mes charnières ( d'origine) ...  je trouve que les joints caoutchouc ne sont pas très ajustés.
   



   Mise en place des charnières. Il vaut mieux commencer par les monter sur le capot, les présenter sur l'arrière et il vaut mieux être deux pour mettre en place le capot, un qui tient et un qui serre les écrous, ce n'est pas le moment de faire des rayures......
   ici aussi écrous et rondelles inox...



   Passons ensuite au monogramme Renault
   J'en ai 3 . les deux du haut étaient montés sur "Julie", le blanc à l'avant
   Sale gueule... les deux du haut sont en alliage moulé et font 140mm*23mm avec une fixation par 3 ergots. les deux ergots du bas sont espacés de 80mm Le troisième est en métal embouti chromé. il fait 140*22mm et n'est fixé que par deux ergots en bas espacés de 78mm


   compte tenu de l'état, j'ai préféré commander deux monogrammes neufs... chez Ichard à 18€ pièce
   à gauche le monogramme Ichard, à gauche le monogramme inox en ma possession...
    aucune comparaison possible


   Alors huile de coude!...
   2 heures sur le monogramme avant.... on voit déjà la différence! Ponçage 120 /240 /800,
puis brosse avec une pâte d' ajax en poudre,
Ensuite passage à la patte à polir sur un disque en coton cousu de 150mm et enfin coup de Belgom alu...
essuyage avec chiffon coton Lacoste et vieux collant pour lustrer!



   2 heures par monogramme, mais le résultat en vaut la chandelle...
   



   Le monogramme Ichard neuf en haut, et le monogramme d'origine en bas...
   Les vieux monogrammes seront donc remontés ... Pendant la restauration, il m'est arrivé plusieurs fois d'acheté des pièces qui finalement étaient moins belles que les pièces d'origine.

   Comme il ne restait plus que 2 arrêts sur tige de 3, j'ai passé une commande de quincaillerie à la boutique du cabriolet pour remplacer toutes ces vieilleries irrécupérables....




   J'ai ensuite préparé mes grilles arrières... ...
   Ces grilles ne sont pas courantes car elles n'étaient pas montées sur tous les modèles...
   Elles servent à améliorer le refroidissement du moteur en accélérant le passage de l'air frais qui rentre à travers les ouïes latérales.


   oxydation et crasse grasse
   Ma méthode de décapage est simple :
2 heures dans un bain de vinaigre blanc pour décoller la crasse entre les ouies
un brossage manuel avec un brosse fine douce
ponçage à l'eau au 240 puis au 800



   et nettoyage au Belgom Alu...
   ...



   L'alu se marque facilement, donc attention aux montres, bagues et outils!
   Si vous voulez un aspect très brillant vous pouvez continuer à poncer avec du papier plus fin. Mais le brillant s'altèrera vite avec le temps...
    Voici le résultat au bout de 2 heures


   juste un petit défaut de fabrication d'origine, trou et vis décentrés... à reprendre! ...
   ...



   Mise en place des grilles de prise d'air arrière

   



   Il me reste aussi un enjoliveur à mettre en place, c'est celui qui se situe juste sous la lunette arrière à l'entrée de la pipe à eau. La peinture noire des rainures a tendance à se faire la male...
   C'est le genre de petits travaux qu'on peut faire facilement plus tard, quand on ne dispose que d'une dizaine de minutes...



   Mise en place de l'enjoliveur d'entrée d'eau...
   Je me demande toujours ce que fait cette paire d'ailes à l'arrière de la 4cv : il est trop tard de le demander aux concepteurs....!...
    Le bouchon d'entrée d'eau en alu poli a de la gueule. Dessous le tampon en caoutchouc qui sert de butoir quand on ouvre le coffre


   La porte du coffre moteur en place
   Après ces deux ou trois manipulations, on s'aperçoit vite que le moindre coup de chiffon en coton même propre laisse des traces sur le vernis...



   Le coffre moteur et sa porte ouverte
   La tige de maintien ouvert se fixe dans un trou au dessus de la culasse
   Le tuyau en caoutchouc d'évent d'eau est bien en place et descend derrière la traverse arrière.


   Le coffre moteur fermé...
   ...



   Le monogramme arrière est en place...
   Et sur cette photo, si vous êtes observateur, vous avez remarqué deux choses....




36 pare-brise et lunette arrière


   Avant de remonter le système d'essuie-glace, la trappe d'aération et le tableau de bord, il vaut mieux remettre en place le pare-brise...
   ...J'ai trouvé le tuto sur le forum et la vidéo espagnole... tout est dit.
   ...J'ai juste été chercher un peu de graisse à pneu chez Roady, enseigne des Mousquetaires, équivalente de Norauto. J'ai voulu en acheter, mais le gars a trouvé cela étrange quand je lui ai dit que c'était pour monter un pare-brise. J'avais un petit pot et il a été m'en chercher une cuillérée à l'atelier... il n'a pas voulu que je paye.


   Préparation du pare brise......



   ... et de la lunette arrière tant qu'on y est. Avec une lame de rasoir pour retirer les bavures de caoutchoucs.
   Il devait y avoir des fuites qui avaient été colmatées au silicone...




   Tous les deux avec joints neufs. Il y avait un joint de pare-brise dans un sac ouvert Neo Retro. Il n'avait pas été monté. Je l'ai mis en place et il y avait un défaut de 3cm sur le joint... Comme il avait été acheté en 1992 par le précédent propriétaire, j'ai fait un essai de recharge avec de la loctite SI5940, mais mauvaise adhésion : j'ai préféré racheté un joint neuf!...
   ...



   Les voilà prêts tous les deux...
   l faut impérativement être deux pour les mettre en place. Et vous avez vu que les deux se posent à l'intérieur!
   Un porschiste de passage m'a donné un coup de main... une bonne corde en nylon de 5/6mm de diamètre
   ça nous a donner l'occasion de faire prendre l'air à "Julie"!
...



   En quelques coups de crayon... un petit schéma du profil et du sens de pose
   ...





    Pour installer pare-brise et lunette: il faut être deux personnes. l'une tiendra la glace à l'intérieur de la voiture, l'autre tirera sur la ficelle.
    C'est plus facile à faire quand il fait 20° que quand il gèle! Le caoutchouc est plus souple! Monter le joint sur le pare-brise (ou la lunette), petite lèvre côté extérieur ( en général côté rayures)
    Nettoyer la tôle qui a du être traitée au préalable contre la rouille et peinte, et enduire le bord de graisse à traire ou à pare-brise , rien d'autre. Ces deux "graisses" n'en sont pas puisqu'elle sont soluble dans l'eau!
    Passer la corde dans la rainure "carrosserie" du joint tout autour en laissant dépasser les deux brins en bas.
    Présenter le pare-brise à l'intérieur de la voiture, en passant les deux brins de la corde à l'extérieur
    Pousser le pare-brise dans son emplacement en tapant de la paume de la main : il doit s'encastrer parfaitement.
    La personne à l'extérieur enroule un des brins autour de sa main (avec un gant en cuir!) et tire fortement mais lentement jusqu'à ce que la lèvre ressorte à l'extérieur.
    Il faut ensuite tirer sur la corde cm par cm en l'inclinant légèrement la corde du côté opposé à la sortie de la corde
    Celui de l'intérieur doit pousser fortement sur le pare-brise. Surveiller que le joint se met bien en place à l'extérieur.
    A la fin, vous pouvez également tirer l'autre brin en sens opposé et lorsque la lèvre est complètement dégagée, le pare-brise est posé!
    Vérifier que le joint est en bonne position partout, essuyer les traces de graisse avec une éponge humide : le pare-brise est posé!


Tant qu'on y est, quelques photos supplémentaires




Le Scarabée




    Le Rouge = ressort  le jaune = bouchon du bocal de liquide de frein...




J'aime bien cette ligne de séparation des couleurs!




   Et pour conclure une photo insolite
   Une 4cv Renault 17cv et une Porsche GT2 RS circuit de 650cv dans la même cour... j'espère pouvoir faire prochainement une photo de la première doublant l'autre!



   Il faut maintenant remontées les ailes
Commençons par une photo... bordel... Ce n'est pas Julie la responsable, mais il y a de tout en l'air , je vous laisse faire l'inventaire!
   Les pièces qui nous intéressent sont ces deux profils alu donnés par le deuxième propriétaire au troisième.
   Ils n'ont jamais été montés par le troisième... alors c'est pour le quatrième! ...
   ...



   Pour commencer un bon nettoyage... Je ne les ai pas polis parce qu'il font 1m50 de long et faire cela à la main, il y en avait pour 8 heures de boulot....
   ...



   Ensuite, il faut percer les trous : mise en place sur la caisse, repérer le premier trou en haut, percer, boulonner sur la caisse,
   Repérer le deuxième en cintrant le profil sans rayer la peinture, démonter, percer, remonter  ... et ainsi de suite jusqu'à ce que tous les trous soit percés sauf le dernier dans l'arrondi.
   Je n'avais qu'un emporte-pièce de 10mm, le mieux aurait été du 12.
   



   Avant le montage? toutes les vis et rondelles doivent être préparées. Taraud et Filière pour faciliter l'introduction des vis.
   Mise en place du profil sur la caisse pour essai.... les vis sont boulonnées dans des inserts.



   Pour la mise en place des ailes arrière, il est impératif de lever la voiture jusqu'à décoller la roue, sinon on ne peut pas passer la main!
   Commencer par la vis du haut sur la vis mettre la rondelle, passer dans le profil et aller la boulonner dans la caisse... la première est la plus facile, ne pas la serrer.
   Si les vis des ailes arrières sont plus facilement accessibles que celles des ailes avant, la pose avec le profil complique les choses...Il faut s'assurer en permanence que la bande en caoutchouc entre bien entre la caisse et l'aile...Et ne pas déformer le profil, sinon il va faire des vagues!
   Ensuite mettre en position la vis du bas à l'avant, cette vis ne passe pas dans le profil, mais elle permet de maintenir l'aile en place.    L'avant-dernière vis à l'arrière doit être serrée comme il faut pour cintrer l'arrondi du bas et repérer la position du dernier trou. Desserrer l'avant-dernière vis pour pouvoir mettre la dernière.
   Percer le dernier trou dans le caoutchouc du profil avec emporte-pièce et une cale en bois
   Et comme l'arrondi est très serré, il faut découper un angle de 15° dans le caoutchouc à 1 cm du trou
   Les autres vis trouvent leur place "à la main" en tâtonnant et ce n'est pas toujours facile.

    Ne pas  s'occuper de la vis qui se serre sur la tôle de l'entrée d'air. Quand le profil est bien en place, serrer toutes les vis!



   Il faut maintenant préparer les "ouïes" Loutrel de la socété P.E.L. Nettoyage superficiel pour ne pas attaquer la finition gris acier.
   Ces pièces servent en réalité à interdire aux petits annimaux de s'introduire dans le coffre moteur par les ouies proprement dites......



   A la place de ces entrée d'air, on trouve habituellement une grille en fil de 4mm chromée, avec un petit lozange au milieu, et même quelquefois dans ce lozange, un petit 4!...
   ...



   Les ouïes Loutrel sont en alliage assez souple et il faut prendre soin de ne pas serrer trop les boulons si on ne veut pas les déformer!
   



   l'aile arrière droite juste avant la pose de l’ouïe...
   ...



   Les deux entrées d'air Loutrel posées...
   La difficulté est de faire suivre le profil le long de l'entrée d'air. Pour bien faire, il faudrait percer un 2ème trou dans l'ouïe entre la deuxième et troisième lame à partir du bas ...



   La jonction entre chassis-aile-profil-entrée Loutrel vue de près n'est pas terrible, mais à 2 ou 3 mètres, ça a de la gueule!
   ...



   l'aile arrière gauche posée...
   ...



   Il y avait à l'origine un gros F enfermé dans un ovale de 20cms de haut, en alu peu esthétique et je n'ai encore rein trouvé qui me plaise pour le remplacer...
   ...



   Les ouïes du capot arrière...
   Un aparté au sujet de ses appellations ... l'ouie est l'ouverture qui se situe de chaque coté de la tête du poisson, et les ouïes Loutrel correspondent plus aux branchies... enfin les chevaux n'en ont cure...



   Aile arrière droite en place
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...



   Julie et ses deux ailes arrière...
   Feux, pare-chocs et plaque arrière viendront bientôt...




37 Tableau de bord et accessoires



   ...
   ...



   ...
   ...




38 Tapisserie et garniture des sols



   ...
   ...



   ...
   ...



   ...
   ...


Retour Menu Principal







La suite prochainement!